WordPress ou Drupal, Django ou Symfony, Magento ou Shopify. Un choix cornélien ?

Un CMS (pour Content Management System ou Système de gestion de contenu) est un logiciel qui permet la création et l’édition des contenus d’un site internet. Il existe deux grandes familles de CMS. Les CMS open source sont développés et maintenus par une équipe de volontaires (parfois chapeautés par une entreprise). Les CMS propriétaires sont développés par une agence pour son usage interne ou cédé sous licence à d’autres agences. À côté des CMS, il existe des frameworks, comme Django ou Symfony, qui sont des ensembles de fonctionnalités et d’outils permettant de construire un site.

Lors de la création ou de la refonte de votre site internet, il sera à un moment ou un autre question du choix du CMS. L’agence ou les agences que vous rencontrez auront probablement leur(s) plateforme(s) de préférence, dont elles vous vanteront les nombreux avantages par rapport aux choix peu judicieux effectués par leurs concurrents.

Mais que se passe-t-il si l’agence que vous avez choisie (parce qu’elle avait fait les plus belles maquettes et que vous avez réussi à négocier une super remise avec le commercial) n’utilise pas le CMS que vous auriez choisi ?

Petit tour des questions que vous pouvez légitimement vous poser.

Un CMS open source, c’est sécurisé ?

Évidemment, si le code est disponible en ligne, ça veut dire que n’importe qui peut le consulter, trouver les bugs et attaquer le site pour vous voler toutes vos données clients.

Mais un CMS open source, c’est aussi une communauté de développeurs qui travaillent en permanence à faire évoluer et corriger le logiciel. Plus la communauté est grande, plus elle est réactive et plus vous avez de chance que les failles découvertes soient rapidement réparées. Il n’est pas certain que votre CMS propriétaire puisse en dire autant.

Un CMS, ce n’est pas très professionnel

Évidemment, si votre petit neveu vient de monter son blog sous WordPress pour parler de sa passion pour Pokemon Go, vous pouvez légitimement vous demander si c’est le bon outil pour développer le site de votre super startup qui s’apprête à überiser le secteur hyper concurrentiel de l’écossage des petits pois.

Mais vous pouvez également vous dire que si votre petit neveu est capable de mettre à jour son blog sous WordPress, vous devriez rapidement être autonome et efficace dans la gestion de votre site. Avec tout le temps économisé, vous pourrez vous consacrer à convaincre les investisseurs que votre nouvelle levée de fonds va vous permettre de totalement disrupter le marché.

Je suis déjà habitué à un autre CMS

Si vous changez le site actuel de votre entreprise, ou si vous créez le site d’une société, vous êtes en train de tout remettre à plat pour proposer à vos utilisateurs une nouvelle interface, un nouvel environnement… Bref, une nouvelle expérience.

Dans ce cas, autant faire table rase du passé, non ?

J’ai déjà eu une mauvaise expérience avec ce CMS avant

Si tous les CMS ont leurs défauts et leurs points forts, le secteur est aujourd’hui relativement mature, et les versions récentes des CMS majeurs permettent toutes la mise en place de projets simples ou complexes.

La principale différence dans la réussite de votre projet, ce n’est pas le CMS, c’est la capacité de l’agence que vous avez sélectionnée à développer votre site en respectant l’esprit et les bonnes pratiques du CMS choisi.

Pour ne rater aucun nouvel article, abonnez-vous à notre liste et recevez nos articles directement dans votre boîte mail

Faîtes confiance à votre agence

Vous avez choisi votre agence pour sa capacité à comprendre votre problématique et à vous proposer des solutions efficaces et élégantes. Laissez-là les mettre en œuvre en utilisant un outil qu’elle a sélectionné et sur lequel elle dispose d’une expérience qui lui permet d’être efficace.

Le CMS n’est qu’un outil au service d’un objectif plus général : proposer à l’utilisateur final une expérience qui lui donnera envie de continuer à utiliser votre service.

En tentant d’imposer à un prestataire un outil qu’il n’a pas choisi vous risquez de mettre en péril la phase de développement technique de votre site. Et donc votre projet tout entier.