Dans le vaste monde des outils d’email marketing, ce ne sont pas les solutions qui manquent. Campaign Monitor, AWeber, Constant Contact ou les français Sarbacane et Sendinblue ne sont que quelques uns des dizaines de concurrents qui se partagent le marché.

Chez Concept Image se déroule également une lutte acharnée entre les classiques et les modernes, entre Mailjet et MailChimp. Historiquement utilisateurs de Mailjet, nous avons décidé de tester Mailchimp quelques mois. Avec un peu de recul, il est désormais temps de choisir quel outil nous allons conserver.

Mailjet

Logo Mailjet

Mailjet est à l’origine une plateforme d’envoi d’emails transactionnels. À l’inverse des campagnes marketing, les emails transactionnels sont envoyés « à la demande » en réponse à une action d’un utilisateur. Ce peut être par exemple une confirmation de commande sur un site e-commerce ou le mail que vous recevez quand vous avez oublié votre mot de passe.

Mailjet a donc développé une API (un ensemble d’outils) permettant aux développeurs de déléguer l’envoi de ces emails à leur plateforme (plutôt que de les gérer directement dans l’application qu’ils sont en train de créer). C’est pour cette raison que les développeurs de Concept Image avait à l’origine choisi Mailjet (et aussi parce que c’était une société française). Sur ce sujet, vous pouvez lire notre article Pourquoi vous ne devriez jamais utiliser WordPress pour envoyer vos emails ou newsletters.

Depuis, Mailjet a développé sa plateforme en lui ajoutant les fonctionnalités permettant de gérer des campagnes d’email marketing complètes. La plateforme permet aussi l’envoi d’emails automatisés. L’email automation permet, par exemple, d’envoyer un message à un utilisateur quelques jours après une commande sur votre site, pour lui demander de venir déposer un avis.

Les développeurs de Mailjet sont également les créateurs de MJML, un outil pour simplifier le développement des emails (car les emails sont notoirement compliqués à coder).

Tarification

Mailjet fonctionne sur un principe d’abonnement en fonction du nombre de mails envoyés. Le plan de base est gratuit et l’abonnement « Expert Diamant » (oui, ça s’appelle comme ça, j’imagine que ça parle aux fans de Pokemon) coûte 500€. Par exemple, pour 55€ vous pouvez envoyer 150 000 emails par mois.

Grille tarifaire de Mailjet

Mailchimp

mailchimp-logo

On ne présente plus Mailchimp et sa célèbre mascotte Freddie le chimpanzé. Mais on va quand même le faire.

Mailchimp est un des leaders mondiaux de l’email marketing et annonce plus de 15 millions d’utilisateurs. La société a été classée 7ème des 100 entreprises leader du cloud par Forbes. Pas forcément étonnant quand on constate que le succès de l’emailing ne se dément pas.

À l’inverse de Mailjet, les campagnes marketing sont le cœur de Mailchimp depuis son lancement en 2001. Et tout comme Mailjet, Mailchimp a ensuite ajouté ce qui manquait à sa plateforme. Mandrill est donc la solution d’emails transactionnels de Mailchimp.

Tarification

Le principe de tarification de MailChimp est un peu comme celui de Mailjet, basé sur des abonnements. Mais il est aussi complètement différent, puisque votre forfait ne dépend pas du nombre de mails que vous envoyez, mais du nombre d’abonnés à vos différentes listes. Il existe aussi un mode pay as you go dans lequel vous achetez des crédits au fur et à mesure de vos besoins. Mandrill est facturé à part, en fonction du nombre de mails que vous envoyez.

Fonctionnalités

Les deux solutions, à la base différentes, ont convergé pour offrir aujourd’hui peu ou prou les mêmes services. À moins d’avoir des besoins très particuliers, difficile donc de baser son choix sur ce seul critère.

Mais si vous voulez un comparatif point par point, le site GetApp propose un (très) long tableau de fonctionnalités :

 

Outil de création de mails

L’éditeur de mail est un point important de ce type d’outil, en particulier pour une agence qui recommande un outil à des clients qui ne sont pas forcément des experts du HTML. Sur ce point particulier, MailChimp bénéficie de très bons retours de la part des utilisateurs. Son interface plein écran est simple à prendre en main et agréable à utiliser.

Mailjet dispose d’un avantage : une interface en français qui devrait rassurer les moins bilingues. Passport, l’éditeur drag and drop de Mailjet, semble également efficace, même si nous avons moins de recul sur ses dernières évolutions. Nous avions été déçus il y a quelques années par le fonctionnement des emails responsifs et allons tester ce point particulier.

Pour ne rater aucun nouvel article, abonnez-vous à notre liste et recevez nos articles directement dans votre boîte mail

Il est temps de choisir

Aujourd’hui nous sommes donc dans une situation où, pour simplifier, nous avons :

  • nos emails transactionnels, gérés par l’équipe de développement, chez Mailjet
  • nos campagnes emailing chez Mailchimp.

Quoi qu’il arrive nous allons donc devoir :

  • migrer les emails transactionnels vers MailChimp (ce qui nécessite forcément de repasser sur toutes les applications et sites utilisant l’API Mailjet)
  • migrer les campagnes vers Mailjet (ce qui, dans notre cas, représente moins de travail).

 

Vu notre typologie d’envois, Mailjet est également beaucoup plus rentable.

 

À moins que Mailjet ne révèle de gros défauts au niveau de la gestion des emails responsive, les français seront donc sortis vainqueurs de leur duel avec le chimpanzé américain. Ça ne signifie pas que c’est forcément le cas dans toutes les situations, simplement que Mailjet est mieux adapté à nos contraintes et à nos besoins.